top of page

Comment bien vivre la puberté avec l'Ayurvéda ?

La puberté est une étape naturelle et obligatoire qui se produit entre l’enfance et l’adolescence : c’est une période de bouleversements psychologiques, physiques biologiques. Alors comment bien vivre la puberté avec l'Ayurvéda ?


5 astuces naturelles pour bien vivre la puberté
astuces naturelles puberté

La puberté, un processus naturel


Pendant la puberté, c'est un bouleversement hormonal qui est à l'origine des changements : les glandes endocrines, notamment les ovaires et les testicules, stimulés par des messages provenant du cerveau, produisent des hormones sexuelles qui génèrent l'apparition de changements : le corps se modifie (poids, morphologie et taille), les os et les muscles s’allongent. Le processus peut prendre jusqu'à 4 ans et débute entre 8 et 14 ans : l'âge moyen de la puberté chez les filles est de 11 ans, tandis que pour les garçons, l’âge moyen est de 12 ans.


En réponse aux changements profonds que les adolescents vont connaître, il va être important de leur donner une éducation en réponse aux bouleversements qu’ils vont rencontrer. Il faut savoir que les variations de poids, la génétique, l’état psychologique et le milieu social et culturel vont influencer des changements au niveau de la psychologie et du corps. Maintenir une alimentation et une activité physique adaptée va permettre de déclencher une puberté au bon moment.


Jeune femme avec une raquette de tennis se tenant droite

L' approche ayurvédique


L’alimentation joue un rôle crucial durant cette période et contrairement à la période de l’enfance où la consommation d’aliments anaboliques est nécessaire pour la croissance, pendant la puberté, il va être important de soutenir les fonctions métaboliques du corps : l’adolescent est dans une période de transformation importante et le régime alimentaire doit être rigoureux pour ne pas perturber les changements qui se produisent dans son corps et dans son esprit.


L’adolescent doit être nourri avec des produits sains, qui développent la santé et la puissance du corps et évité la malbouffe et la restauration rapide qui vont générer des toxines, de l'agressivité, ou des problèmes physiques comme l'obésité.


Pitta dosha, qui régit cette étape de la vie, est associé à la transformation, à la chaleur et au métabolisme. Pour utiliser ce pouvoir transformateur et équilibrer Pitta, les adolescents devront manger des aliments rafraîchissants et nourrissants.


Sur le plan cellulaire, les enfants ont envie d'aliments sucrés, anabolisants et qui vont soutenir le processus de croissance vers un corps humain adulte. Ces qualités peuvent être trouvées dans les aliments riches en goût sucré tel que les graines, les légumineuses, les légumes racines, le lait et de nombreux autres aliments sains et nourrissants, que les enfants ont tendance à favoriser.


Quelques conseils naturels :


- Favoriser les jus de fruits frais sucrés et de saisons qui vont permettre une meilleure assimilation des nutriments, ils sont les premiers contributeurs en vitamine C chez les enfants et les adolescents


- Éviter la "malbouffe" qui va rapidement accumuler les toxines et déranger le fonctionnement métabolique et psychologique de l'adolescent. Ajouter des noix et des graines trempées, des raisins et dattes dans l'alimentation (notamment les graines de sésame qui ont un effet direct sur l’utérus, la croissance des cheveux et des tissus)


- Privilégier le lait, le beurre clarifié, le pudding de riz qui ont un potentiel « rafraîchissant » et limiter la consommation de viande et de laitages tous les jours qui pourraient perturber la production d’hormones


- Adopter une routine régulière : l'adolescent doit se coucher tôt, manger à heures fixes pour maintenir un équilibre psychologique. Éviter la sédentarité qui peut influer sur la production d'hormones, mais aussi sur la qualité du sommeil : il est important de rester actif pendant cette période.


- Prendre soin de sa peau, celle-ci étant plus réactive et moins résistante pendant la puberté et peut générer des problèmes cutanés plus importants. Limiter au maximum les perturbateurs endocriniens qui vont provoquer des désordres hormonaux (et seraient mis en cause dans les cas de puberté précoce chez les jeunes filles)


Comments


bottom of page